Prendre le Mazal de l’autre …

Prendre le Mazal de l’autre …

Rédigé le 21/02/2020
Rav Ron Chaya

Le Talmud décrit de quelle façon une femme est destinée à un homme. Le texte présente toutefois une contradiction : d’un côté, on attribue à un homme une femme selon ses actions, d’un autre, sa future partenaire est fixée avant même sa conception. Dans le premier cas, pourrait-on, par nos prières, s’approprier le mazal de quelqu’un d’autre ? Qu’en est-il du second cas ? Explications.

♻ à partager au plus grand nombre ♻

🚩 Cette année, n’attendez pas pour la Mitsva de soutenir nos frères pris dans la tourmente et les aider à vivre des fêtes de Pessah dans la dignité cliquez ici : https://bit.ly/Pessah2020

🎓 Notre nouveau site Internet pour vous accompagner dans cette période de confinement : https://www.myleava.fr

✅ Posez une question confidentielle par Whatsapp au Rav Ron Chaya.

Il vous répond par note vocale. Pensez à préciser votre prénom et votre nom : https://goo.gl/H1BHcZ

🌐 Pour voir d’autres cours Leava : www.myleava.fr

📧 Contact par émail : ravchaya@myleava.org

📰 Pour s’inscrire à la Newsletter du Rav Chaya : https://app.mailjet.com/widget/iframe/2Q2b/65h