Doit-on être une oreille à défaut d'être une une bouche ou rester bouché devant une bouche qui souffre ?

Doit-on être une oreille à défaut d'être une une bouche ou rester bouché devant une bouche qui souffre ?

Rédigé le 21/06/2019
Ména'hem

Question :

Chalom Rav,

J'ai des amis qui se plaignent beaucoup de leur vie.

Je prends sur moi pour les écouter, et pour ne jamais m'énerver.

Ma question est néanmoins la suivante :

  • Dois-je prendre sur moi de les écouter, d'être là pour eux, de les soutenir même sans trop savoir quoi dire,



  • Ou ai-je aussi le devoir de faire preuve d'un peu de rigueur et de les recadrer si je trouve qu'ils se plaignent trop ?
    • Ou est-ce trop dangereux et dois-je me contenter de les écouter ?

Chabbat Chalom

Réponse :

Chalom Ména'hem,

  • Si tu penses que tu peux les recadrer et qu’ils vont accepter,

    alors fais-le ;



  • mais si c’est clair que cela ne servira à rien,

    alors mieux vaut ne pas les embêter avec cela.

Chabbat Chalom

Au revoir,

Rav Ron Chaya