On sait que l'attribut de rigueur plane au-dessus de celui qui souffre des yeux ou du ventre...

On sait que l'attribut de rigueur plane au-dessus de celui qui souffre des yeux ou du ventre...

Rédigé le 04/04/2019
Lychnis

Question :

Chalom Rav ,

voici mes questions :

Une personne m'a dit qu'elle a recu la meilleure nouvelle de sa vie lorsqu'elle a lu le passage suivant d'un livre Breslev :

  • " On sait que l'attribut de rigueur plane au-dessus de celui qui souffre des yeux ou du ventre ( Sefer aMdidot , adoucir les jugements 14 ) .



  • Ne verront pas l'enfer :



    • Ceux qui souffrent de la pauvreté



    • ou des intestins ,



    • qui sont poursuivis par les créanciers



    • ou sont esclaves des exigences étatiques .

"Ceux qui souffrent des intestins ne verront pas l'enfer" est une personne merveilleuse et incomparable :

  • que ne ferait pas l'homme pour avoir une telle promesse ?

    Ainsi celui qui souffre des intestins doit recevoir ses souffrances avec amour .

Les intestins suggèrent l'attribut de compassion , comme il est dit (Jérémie 31,20) :

  • "Oh oui ! Mes entrailles se sont émues en ma faveur , il faut que Je le prenne en pitié ,dit l’Éternel".

Le remede pour une maladie des intestins est l’étude de la Torah avec la joie, comme les Justes le disent lorsqu'ils se conforment aux préceptes :

  • " Puissent mes intestins se rejouir ! "
  1. Je comprend tout le passage par rapport à la pauvreté mais je n'arrive pas a saisir le rapport entre les intestins et la promesse liee a l'enfer ?



  2. Est-ce qu'il faut simplement comprendre de ce texte que vu que les personnes atteintes de problèmes intestinaux ont l'attribut de rigueur sur eux alors ils réparent tout dans ce monde et ainsi ne pas accéder à l'enfer pour directement aller au Olam Haba ?



    J'ai le sentiment que le sujet du Olam Haba est bien trop complexe pour se dire que si une personne à des problèmes intestinaux elle ne verra jamais l'enfer.

    (Chose que je souhaite à cette personne de tout mon cœur et a tout juif ! de pouvoir accéder directement au Olam Haba sans enfer)



    • J'ai beaucoup de mal avec le pirouch du Passouk de Jérémie ; est-ce un pirouch qui est connu ?



    • De plus de dire que les gens qui ont des problèmes chroniques intestinaux sont merveilleuses et incomparables.

      La personne qui m'a montre ce texte est très chère et merveilleuse à mes yeux mais je vois pas le rapport.



      Chaque personne qui souffre et qui est dans la Torah et qui se travaille avec les autres dans Torah et mitsvot peuvent être des personnes merveilleuses et incomparables.

      Et il peut y avoir des gens souffrants des intestins qui soient l'inverse a D... ne plaise .



    • En bref ya beaucoup de choses que je saisis pas dans ces styles de livre.

      Il est bien écrit dans les prophètes "mes pensées ne sont pas vos pensées" et qu'aujourdhui il y'a un esther panim et que beaucoup de choses nous échappent et qu'on ne comprend pas tout pour pouvoir faire de telles généralités.



    • De plus, étudier la Torah avec joie est le remède à beaucoup de souffrance, que cela soit dans ce monde ou le Olam Haba.
  3. Qu'en penser vous ?

    Peut être que je me trompe dans mon idée ?

Merci beaucoup !

Réponse :

Chalom,

Je pense qu’il ne faut pas comprendre cela tel quel.

  • Hazal affirment souvent qu’une certaine action nous accorde le Olam Haba et qu’une autre nous en prive, mais si c’est ainsi, alors que se passe-t-il pour celui qui réalise les deux ?

    Il ne s’agit donc pas de quelque chose d’absolu mais simplement d’une action qui nous rapproche du Olam Haba

    ou qui pourrait éventuellement nous accorder le Olam Haba



    ou qui nous en éloigne

    ou pourrait éventuellement nous en priver.



  • Il faut comprendre que lorsqu’on parle de gens qui ont des maux d’intestins, il s’agit d’une souffrance extrême qui, bien sûr, remplace beaucoup les souffrances que la personne concernée aurait dû subir en enfer.

    Cela répare énormément.



  • Pour autant, est-ce suffisant pour aller directement au Olam Haba ?

    Tout dépend du niveau de la personne en question, de l’intensité de ses souffrances et de la gravité des péchés qu’elle a commis.

Quoi qu’il en soit, il est clair que ses souffrances l’aideront à accéder au olam haba plus facilement.

A propos du passouk de Jérémie, oui.

  • Simplement, tu l’as mal cité car tu as écrit :

    « Mes entrailles se sont émues ma faveur ».



  • Ce n’est pas en ma faveur mais en sa faveur.

    Autrement dit, les entrailles d’Hachem sont émues en faveur du peuple d’Israël.

    Elles correspondent donc à l’attribut de compassion.

Concernant les personnes qui souffrent des intestins et qui ne sont pas du tout merveilleuses ou incomparables :

  • Aujourd’hui, lorsque quelqu’un souffre, on l’anesthésie avec des piqûres, mais cela n’existait pas à l’époque.

    Donc même si quelqu’un qui était un grand impie souffrait atrocement des intestins et que cela était tout à fait insupportable, alors il réparait forcément tous ses péchés, il devenait humble et ainsi, il pouvait devenir merveilleux et incomparable.



  • Et si ce n’est pas le cas, alors comme je l’ai dit, on parle de manière générale,

    il ne s’agit pas d’une science exacte.

Au revoir,

Rav Ron Chaya