Rendre service aux personnes qui ne se gênent pas de nous faire du mal ?

Rendre service aux personnes qui ne se gênent pas de nous faire du mal ?

Rédigé le 13/06/2019
Benjamin

Question :

Chalom,

  • Une personne nous fait du mal et ne s'excuse pas après qu'on lui ait dit qu'elle nous a fait du mal.

    • Nous lui pardonnons quand même pour ne pas rester "victime", sachant que nous le disons tout les soirs avant de dormir.



  • Plus tard, celle ci nous redemande un service comme " lui prêter un marteau"
    • et nous nous voulons pas lui offrir un service alors qu'elle ne s'est pas excusé.

Est ce de la vengeance ?

Nous lui rendons ce service mais en lui disant que "elle ne le méritait pas".

Est de la rancune?

Je m'interroge sur ce verset de la Torah qui, me semble-t-il, nous demande l'impossible :

Rendre service aux personnes qui ne se gênent pas de nous faire du mal! ?

Ne serait ce pas encourager nos mauvaises actions en nous disant que même ceux à qui nous faisons du mal nous rendent service, à quoi bon s'excuser alors ?

Sachant notamment que l'on ne reverra peut être plus ce marteau...

Kol touv

Réponse :

Chalom Benjamin,

  • Effectivement, si une personne nous fait du mal, qu’elle nous demande un peu plus tard de lui prêter un marteau et qu’on refuse parce qu’elle n’a pas présenté ses excuses, on commet l’interdit de lo tikom, se venger.



  • Par ailleurs, si on lui prête le marteau en lui disant : « Je ne suis pas comme toi » ou en lui signifiant cela par un petit signe, on commet l’interdit de la Torah de lo titor, garder rancune.

Le Méssilat Yécharim écrit que cette mitsva n’est facile que pour les anges car pour les êtres humains dotés d’un corps en chair et en os, il s’agit d’une mission extrêmement difficile.

Cependant, il s’agit du décret du Roi et nous devons tout faire pour le mener à bien.

Cela dit, on n’est pas obligé d’excuser cette personne tant qu’elle ne nous a pas demandé pardon, mais on ne peut ni se venger, ni garder rancune envers elle.

  • Donc on ne l’excuse pas,

    elle doit toujours nous présenter ses excuses
    • et dans le Ciel, elle nous est redevable à cause de cela,



  • mais sur le terrain, il ne faut
    • ni garder rancune en le lui faisant comprendre,
    • ni se venger en décidant d’agir concrètement par le fait de refuser sa demande.

Au revoir,

Rav Ron Chaya

Agav...