Est ce que je dois quitter ce monde pour peut-être pouvoir me reposer ?

Est ce que je dois quitter ce monde pour peut-être pouvoir me reposer ?

Rédigé le 31/03/2019
Amaryllis

Question :

Chalom Rav,

J'ai une question difficile à vous poser...

Je ne comprend pas le douleurs et les malheurs que j'ai depuis mon plus jeune âge.

Je reviens de loin, et

  • J'ai cassé, j'ai brûlé, et j'ai jeté hors de ma vie tout ce qui touchait à l’idolâtrie (christianisme et islam).



  • J'ai des problèmes avec la parnassa,

    et je regarde les goyim qui n'aiment pas les Juifs, qui ne prie pas le Maître de Monde, et pourtant, tout va bien pour eux...

Et moi, je pleure, et j'essaye d'aider les gens qui ont des problèmes...

Des fois, je me dis :

Est ce que je dois quitter ce monde pour peut-être pouvoir me reposer ?

Je suis fatigué Rav, beaucoup fatigué ; depuis tous petit, mes parents m'on quitté, j'ai n'ai même pas eux une enfance, mais juste des problèmes...

Pourquoi Rav tout ça, et comment arrêter ?

  • Quand je priais, je bénissais les Juifs,
  • et quand j'entends le mot Israël, quelques chose brûle en moi,
  • quand je vois une maison Juive en France je bénis cette maison,
  • quand je vois des Juifs mon cœur brûle Rav

    et les larmes coulent

J'ai une sensation d'un manque je sais pas pourquoi...

Mais je vous aime Rav, vous et tous les Juifs.

Je vous écris avec des larmes, mais j'ai fauté Rav... j'ai sali mes yeux avec Internet parce que je n'en peut plus Rav...

Juste cette question pour vous.

Merci beaucoup.

Réponse :

Bonjour,

Il est mentionnéà la fin de la Paracha Vaét’hanan que D.ieu ne tarde pas à payer les mécréants.

Littéralement, il est écrit qu’Hachem « les paye sur leur tête », c’est-à-dire qu’Il leur accorde rapidement le mérite de leurs mitsvot.

En revanche, concernant les Tsadikim, Hachem attend très longtemps avant de les récompenser, et parfois, Il ne le fait même pas dans ce monde car somme toute, toutes les récompenses qui existent ici-bas ne valent pas grand-chose puisqu’elles se limitent au monde du fini.

En conséquence, Hachem les paye en infini, ce qui est beaucoup mieux.

Si je te demandais ce que tu choisirais entre être milliardaire pendant un mois puis vivre dans la misère le restant de ta vie ou le contraire, il est clair que tu opterais pour la seconde solution, c’est-à-dire être pauvre pendant un mois puis vivre dans l’opulence jusqu’à la fin de ta vie.

Or, c’est exactement ce dont il est question ici :

Hachem t’aime,

donc Il te fait souffrir ici pour ensuite t’accorder une récompense extraordinaire et incommensurable

dans le monde infini !

Tu dois toujours garder cela à l’esprit.

Souffrir est très difficile, mais le jeu en vaut largement la chandelle, car de toute façon, cela reste dans le fini.

Et encore une fois, on ne réalise même pas à quel point la récompense pour cela est absolument colossale et incroyablement élevée.

  • Il y a quelque temps, vivait un très grand rabbin du nom de Rav Avramsky qui est l’auteur d’un commentaire sur la Tossefta.



  • Après son décès, lors de ses oraisons funèbres, le Rav Chakh Zatsal, qui était le plus grand rabbin du monde à l’époque, s’est exprimé ainsi en s’adressant au défunt :

« Je suis jaloux des 5 ans que tu as passé en Sibérie… »

En effet, le Rav Avramsky a passé 5 ans en Sibérie et y a enduré d’atroces souffrances.

Les grands hommes savent ce qu’est la souffrance et les mérites infinis qu’elle procure à la personne qui est touchée.

Il est vrai que nous ne voyons que ce bas monde, mais ce n’est qu’un décor, un mensonge.

C’est d’ailleurs le qualificatif par lequel il est désigné : « alma déchikraun monde trompeur et mensonger », car il nous fait croire qu’il n’y a pas de monde infini par la suite, mais nous savons pertinemment que même des milliards et des milliards dans un monde fini ne valent strictement rien vis-à-vis de l’infini. Tes souffrances ont donc réellement une immense valeur.

Avec l’aide de D.ieu, la Guéoula arrive très prochainement (j’espère qu’elle aura lieu dans les semaines à venir),

et dès lors, tous ceux qui ont souffert pour le bien seront amplement récompensés tandis que le mal sera totalement éradiqué.

Au revoir,

Rav Ron Chaya

Agav