On dit avoir le libre arbitre dans les choses qui ont une implication Toraïque, mais malgré tout, notre choix penchera toujours vers ce qu'Hachem voulait qu'on fasse...

On dit avoir le libre arbitre dans les choses qui ont une implication Toraïque, mais malgré tout, notre choix penchera toujours vers ce qu'Hachem voulait qu'on fasse...

Rédigé le 04/09/2019
Immortelle

Question :

Chalom Rav,

J'aurais quelques questions sur la notion un peu de libre arbitre svp.

  1. Je vais prendre un exemple pour expliquer la question :

    On dit qu'il existe 2 zivoug pour une personne mais que malheureusement on peut se tromper et ne pas se marier avec son zivoug.



    Cependant, on dit qu'Hachem fait tout pour le bien, alors si il a fait en sorte que je me marie avec telle personne, c'est que c'était la meilleur chose à faire et donc que mon zivoug n'était pas forcément le meilleur pour moi ?



    En prenant en compte que toute la hichtadlout nécessaire a été faite bien sûr.



  2. On dit avoir le libre arbitre dans les choses qui ont une implication Toraïque.

    Malgré tout, notre choix penchera toujours vers ce qu'Hachem voulait qu'on fasse.



    Quand vous expliquez que le fait que Hachem connaisse mon futur choix, ne m'enlève forcément pas le choix, je n'arrive pas à comprendre car au plus profond de la chose, c'est très bien moi qui ai choisi de faire tel ou tel chose mais toute la volonté d'Hachem se trouve derrière, je n'ai fait que ce qu'il voulait que je fasse, alors où est ce libre arbitre ?



  3. Je ne suis pas sûr mais je pense avoir entendu que le Rambam avait parlé de ça mais expliquait que c'était un sujet très long à expliquer et qu'il fallait beaucoup de temps pour le faire.

Merci !

Réponse :

Chalom,

Voici les réponses à tes questions : 

  1. Ton raisonnement est basé sur une erreur :



    • Il y a deux types de zivoug:



      • Celui de la première fois où on est incarné sur Terre
      • Et celui de la seconde réincarnation.



    • Aujourd'hui nous sommes quasiment tous des réincarnées,

      donc le zivoug que nous recevons est exactement celui qui ne va le mieux car il correspond à notre niveau spirituel.



  2. Je ne comprends pas pourquoi tu écris que notre choix penchera toujours vers ce qu’Hachem voulait qu'on fasse…

    C'est faux ; très souvent on fait le contraire de ce que D.ieu veut qu'on fasse…



    • Dès lors, ta question n'a pas de sens, parce que c'est moi qui décide, et non Hachem.



  3. Il est vrai que le Rambam dit que la réponse à ta question est plus vaste que la mer,

    mais la réponse que je te donne est celle des annotations du Raavad qu’il fait justement sur ces paroles du Rambam.

Au revoir,

Rav Ron Chaya