C'est pourquoi notre beaucoup est différent du leurre...

C'est pourquoi notre beaucoup est différent du leurre...

Rédigé le 14/01/2020
Hélianthème

Question :

Bonjour à vous Rav,

Pour commencer je voudrais vous demander d'excuser toutes les questions qui vont suivre.

Je ne suis en rien la pour discréditer la Torah bien au contraire ; je cherche à me prouver qu'elle est la seule et unique vérité.

Alors voilà :

  1. La véracité du judaïsme se base beaucoup sur le fait que contrairement aux autres, nous avons tous été témoins du don de la Torah et de Moché comme prophète d'Hachem.

    Cependant on voit que certains descendants de ces mêmes juifs (certains n'ayant même pas connu jésus personnellement) reconnaissent tous avoir eu des révélations divines et de jésus où plusieurs juifs étaient présents etc ou même été témoins de la "résurrection"...



  2. Pourquoi accepte-t-on les écrits des prophètes et pas ceux du nouveau testaments ou là, plusieurs personnes sont témoins de phénomènes (principe de véracité du judaïsme par la présence du peuple entier au mont sinai) ?



    • Comment expliquer que dans Yichayaou perek 7 verset 14 le signe du Machia'h et qu'il sera fils d'une femme bétoula ?
      • Almaa signifierai bétoula (Chir Hachirim et dans l'histoire de Rivka ou on dit qu'elle était bétoula, puis on emploie almaa).

        La mère du Mashiah devrait être almaa...



        • Une autre explication parue étrange, dans Massekhet Sota sur Zkharia 12 il est dit que Machia'h ben Yossef aurait été tué? (אשר דקרו)

          Yeshou serait ce Machia'h (fils de Joseph et tué)



  3. Si tous ces premiers chrétiens étaient juifs forcement leurs descendants fils de femmes juives sont juifs ?

    Comment peut on concevoir une telle chose ?



    • Si un réformiste fait tchouva il est considéré juif comme le juif le plus orthodoxe.



      • Ce genre de chrétien (ayant la lointaine mère juive) meme si c'est peu probable pourrait revendiquer être pareil.



      • Le même problème se pose lorsqu'on parle des juifs politiques par exemple étant contre le respect de la Torah, on les nomme erev rav comme si cela expliquait qu'ils se détachent du peuple juif et de sa sainteté. Soit ils sont juifs car de mère juive soit ils ne le sont pas. On ne peut pas jouer sur le statut religieux de quelqu'un de par ses actions (si non pourquoi dire qu'un juif reste un juif de par son âme juive, même s'il arrive au plus bas niveau d'impureté).



  4. Vous dites que la Torah écrite pour être appliquée a besoin de l'enseignement oral, cela ressemble à toutes les religions qui chacune prêche ses commandements ; pourquoi y a t il des interdictions d'ordre rabbinique le monde fût créé à partir de la Torah et est donc parfaite et complète ?



  5. 5. Des écritures en hébreu datant de 2000 ans comme l'inscription de מערת אבה montrent bien des lettres de l'alphabet phénicien et non de l'hébreu moderne.



    Les premiers Sifré Torah n'étaient donc pas écrits en hébreu à proprement parler, comment dire alors que nous n'avons jamais changé la Torah ?



    Et surtout comment explique t on les "questionnements" des sages sur certains mots de la Torah écrits "inhabituellement" comme si c'était D. qui faisait une allusion alors que la Torah n'a pas été écrite de cette façon
    • (lorsque parfois on évoque des passages de la Torah écrit différemment qu'a l'habitude ou que la forme de la lettre donnerait un indice sur la chose dont on parle. La forme ayant été changé du phénicien a l'hébreu qui suivit)



  6. Les 'Habad mechi'histes qui pensent même que le Rabbi ne soit pas mort, vous ne trouvez pas cela semblable ?

    Je précise que j'ai autrefois étudié à 'Habad et les apprécie beaucoup.

Excusez moi de toutes ces questions.

Merci pour tout le travail que vous faites.

Réponse :

Bonjour,

Voici les réponses à vos questions :

  1. Vous devez comprendre que les premiers écrits chrétiens n’ont été écrits pas avant l'an 70 ou 80 de l'ère chrétienne (et vraisemblablement bien après), donc bien après que jc soit mort…



    Dès lors, on n’a pas le texte écrit au moment même de sa vie où il est fait mention d’un grand nombre de personnes témoignant d’une résurrection, une révélation divine, ou autres choses.



    Il est donc bien plus simple de croire la vérité,



    • C'est-à-dire que quelques dizaines d'années plus tard, les chrétiens ont voulu inventer la religion chrétienne ;



    • ils ont inventé l'histoire de jc et ont fait en sorte qu’elle correspondent aux signes du Machia’h formulés par la Bible.



  2. Alma signifie jeune fille, pas du tout bétoula.

    Elle peut être bétoula comme elle peut ne pas être bétoula.



    Et même si on admet que c’était bétoula, par rapport à la réponse à la première question, nous n'avons aucune preuve comme quoi la mère de jc était bétoula ;

    c’est une chose qui a été inventée a fortiori.



    • À propos du Machia’h ben Yossef qui a été tué :



      • Alors d'après cela, toute personne tuée par le Beth Din serait Machia’h ben Yossef ?

        C'est ridicule.



  3. Un juif (né de mère juive ou converti de façon convenable), quoi qu'il fasse, est juif de façon irréversible.

    Mais il est clair que les chrétiens, au bout d’un moment, se sont mariés avec des non-juives, et dès lors ont mis au monde des non-juifs.



  4. Vous aurez la réponse à votre question en consultant les cours



  5. Consultez ces réponses



  6. Lisez cette réponse et vous constaterez que la Guémara elle-même parle de l'éventuelle que Machia’h provienne du monde des morts, et dit que dans ce cas-là, ce sera Daniel.



    • Donc le fait que les ‘hassidim de ‘Habad pensent que le Rabbi est le Machia’h n'est pas tout à fait faux,

      car effectivement le Machia’h peut venir du monde des morts.



      La question qu'on doit leurs poser est :



      • Pourquoi serait-ce le Rabbi de ‘Habad ?

        Pourquoi pas un grand Tsadik comme Daniel (comme sité) où le roi David lui-même ? »



    • Il est vrai que s’ils commencent à changer la halakha, alors ce sera une version moderne de la chrétienté,

      mais à ce que je sache, ils n'ont pas changé la halakha.

Au revoir,

Rav Ron Chaya