Etude du Jour – Numéro 66

Etude du Jour – Numéro 66

Rédigé le 19/04/2020
Rav Ron Chaya

L'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 66

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Pas de biais d`un non juif

On ne vendra pas à un non-juif la patte d’un animal dont le nerf sciatique n’a pas été retiré (bien que la viande soit cachère). 

On craint en effet qu’il ne la remette à un juif qui, sans le savoir, pourrait la manger telle quelle.

De même, on ne vendra pas à un non-juif un habit contenant un mélange de lin et de laine imperceptible à l’oeil nu. 

Ce dernier pourrait en effet le vendre à son tour à un Juif, qui s’en vêtirai. La règle est identique pour du blé, dont la fermentation n’est pas visible à l’oeil nu et qu’on vendrait la veille de pessah.

Prêts à intérêt

Le prêteur et l’emprunteur qui concluent un prêt à intérêt, transgressent deux interdits : celui de réaliser cette forme de prêt , et celui de placer une embûche devant un aveugle, puisqu’ils s’incitent réciproquement à enfreindre le premier interdit. 

L’entremetteur, le garant, les témoins ainsi que tous ceux qui prennent part à cette transaction transgressent eux aussi l’interdit de “placer une embûche devant l’aveugle”, pour autant que celle-ci nécessitait leur concours.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram