Etude du Jour – Numéro 73

Etude du Jour – Numéro 73

Rédigé le 26/04/2020
Rav Ron Chaya

L'homme et son prochain

Etude du Jour - Numéro 73

Qu’Hachem apporte la guérison à tous les malades d’Israël et protège tout son peuple de cette épidémie et envoie le Machiah

Blesser autrui par inadvertance

Bien que cet interdit d’offenser autrui ne s’applique que pour un acte volontaire, il convient néanmoins d’éviter toute parole ou attitude susceptible de causer de la peine à son prochain, même de manière involontaire

Exemple courants

Nous devrons prendre garde à ne pas perturber son prochain dans son sommeil sans son consentement (tant qu’aucune mitsva n’impose qu’on le fasse). 

De même, on doit veiller à ne pas doubler qui que ce soit dans une file d’attente, ni à fumer à proximité de personnes qui peuvent être incommodées par la fumée. 

Enfin, on ne doit pas agir de manière grossière ou indélicate en public (cracher, se curer le nez, écraser un pou, etc.), afin d’éviter de gêner notre entourage.

Il faut également éviter de s’attrouper ou même de jeter un simple regard curieux vers un malade ou vers une personne blessée que l’on évacue en ambulance.

En effet, une telle exhibition risque certainement de mettre le malade mal à l’aise, lui même ou les membres de sa famille.  

Idem lorsque l’on passe devant un accident, on évitera de regarder par curiosité, d’autant plus que cela peut être source de danger pour soi et pour les autres.

Evidemment, si l’on peut être d’une quelconque utilité , on se devra cette fois-ci d’intervenir.

Pour L’élévation de l’âme de Hanna Lina Bat Lola Laure za’l

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram