Question de Saule crevette

Rédigé le 07/02/2021

Rav, Chalom,

  1. Dans vos cours vous dites que pour faire techouva il faut commencer par faire vidouy, y a t il une raison pour laquelle vous ne m en avez pas parle; de plus pouvez vous me dire ou se trouve le sefer complet du vidouille en hebreu.
  2. Il s agit la d une question que je me pose déjà depuis bien longtemps :

    Qu’appelle t on exactement l étude de Torah ?

    Est-ce juste le ‘Houmach, la Michna, la Guémara ou bien si par exemple la ‘hassidout ça marche aussi ou les différents commentateurs récents et Midrashim ou encore entendre par exemple l’un de vos cours par le biais d une machine…
  3. J’habite très loin d un mikvé et je n’ai que 16 ans je ne peux absolument pas m y rendre chaque jour, que dois je faire ?
  4. Je vais à l’université, comment faire pour ne pas parler ou regarder les filles sans faire ‘hilloul Hachem, ou tout simplement, est possible de se retenir la bas.

Merci beaucoup d avance et merci déjà de votre précédente réponse qui m a déjà en partie libère.

Sans vouloir abuser de votre patience et de votre bonté.

Kol touv

Réponse du Rav Ron Chaya :

Chalom,

Voici les réponses à tes questions.

  1. Faire téchouva consiste en gros à trois étapes :
    1. Faire le vidouy, c’est-à-dire reconnaître devant Hachem qu’on a péché et dire en quoi on a péché, tu n’as pas besoin de le dire dans un livre de prière, dis-le à Hachem en français avec tes propres mots,
    2. Dire à Hachem qu’on regrette, et regretter vraiment, si possible en larmes et si possible en ayant honte,
    3. Et enfin, prendre sur soi la décision de ne plus jamais retomber.Pour plus de détails à ce sujetconsulteleslienssurlatéchouvadanscettephrase.

    Et à voirpour allezencore plus loin

  2. Tous les domaines que tu as cités font partie de la Torah si j’y parle de Torah.

    Mais si par exemple je fais un cours pour contrer scientifiquement la théorie de l’évolution, il ne s’agit pas de Torah, il s’agit de science.
  3. Tu peux faire un mikvé avec les mains, c’est moins bien qu’un vrai mikvé mais c’est quand même mieux que rien.
  4. Il n’y a qu’une seule solution, faire méssirout néfech, c’est-à-dire abandon de soi, coûte que coûte ne pas regarder, se battre, bien qu’on retombe, se relever, comme il est marqué sept fois le tsadik tombe et se relève.Même si tu tombes, sache que la bataille que tu fais en te relevant malgré tout est très très précieuse aux yeux de D.ieu.

Au revoir,

Rav Ron Chaya