Les lois du ‘Hessed – partie 04

Rédigé le 18/08/2022

Cours audio  Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours  Étude sur texte  Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam . Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.  Introduction  Cette étude est tirée du livre […]

 Cours audio 

Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours

Étude sur texte

 Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam .

Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.

 Introduction

Cette étude est tirée du livre du ‘Hafets ‘Haim appelé Ahavat ‘Hessed.

Il s’agit là d’un écrit pour nous encourager et nous montrer l’importance de cette Mitsva qui est Ahavat ‘Hessed c’est à dire, non seulement, faire le bien autour de soi mais aussi aimer profondément cette qualité.

Texte de l’étude du jour 

Nous commençons aujourd’hui la 4ème leçon du livre Ahavat Hessed, écrit par le Hafets Haim au siècle dernier, sur l’amour de prodiguer du bien à son prochain.Que notre bienfaiteur béni soit-il, qui dispense son infinie bonté à toutes Ses créatures, comme il est dit “נותן לחם לכל בשר כי לעולם חסדו” (Il donne le pain à toute chair car sa bonté est éternelle), et plus particulièrement à ses enfants qu’il chérit plus que tout autre peuple. Il est appelé tantôt fils, tantôt une partie de Lui-même, c’est à ce peuple qu’Il a ordonné d’acquérir la vertu du Hessed, la miséricorde et le pardon.

Ainsi qu’il est écrit (Devarim 10:12) : « Et maintenant Israël, qu’est-ce que Hachem ton Dieu te demande si ce n’est de le craindre et d’aller dans toutes ses voies ? ».

Le midrash (Sifri) de préciser : « Voici les voies du Saint béni soit il :  Éternel, Éternel, Dieu de miséricorde et de Grâce ».

Commentant le verset (Yoël 3:5) : « Celui qui est appelé du nom d’Hachem sera sauvé », ce même midrash souligne l’obligation de chaque juif d’agir à l’image du Saint Béni soit-il, en tout temps et en toutes circonstances, accordant sa miséricorde et son pardon là où le Tout-Puissant accorde Sa miséricorde et Son pardon, et multipliant les actions désintéressées en faveur de tous les juifs.

Cet effort pour acquérir ces vertus divines est si important que la Torah nous y encourage par de nombreuses allusions (huit fois), comme nous allons le voir plus loin dans notre étude et notamment dans le Livre de Devarim, Paracha Ekèv (8:6 ; 10:2 et 11:22), Reé (13:5), Choftim (19:9), Ki-Tavo (26:17 et 28:9)  et dans la Paracha Nitsavim (30:16).Le prophète nous rappelle également ce devoir (Mikha 6:8) : “ Il t’a dit à toi l’homme ce qui est bien et ce que l’Eternel réclame de toi, uniquement l’exercice de la justice, et l’amour du Hessed », et Son intention (à Hachem) est uniquement pour notre bien, comme il est dit (Devarim 10:12) : “ De craindre […] et d’aller dans toutes ses voix […] pour ton bien “.Pour ses efforts à ancrer en lui cette vertu de Hessed et à dispenser le bien envers d’autres juifs, l’homme sera récompensé dans ce monde-ci et dans le monde à venir, et Hachem lui prodiguera Son infinie bonté dans la même mesure.

Le Hessed a été mis au même niveau que l’étude de la Torah pour protéger des souffrances de ce monde et du monde à venir, et pour nous gratifier de merveilleuses choses comme en témoignent les nombreuses sentences des Ketouvim et de nos Sages de mémoire bénie.

Je n’en citerai ici que quelque unes, dit le Hafets Haim, et je complèterai la liste dans le développement de ce livre.

La vertu de Hessed aide au rachat des fautes de l’homme.

Interprétant le proverbe (Michlé 16:6) : « Dans le hessed et la vérité il répara  la faute », nos Sages nous enseignent (Berakhot 5b) : « Dans le Hessed, cela signifie : par des actes de bienfait comme il est dit (Michlé 21:21) : “Poursuis la tsédaka et le Hessed, tu trouveras la vie, la tsédaka et l’honneur”.  « Dans la vérité c’est à dire : par l’étude de la Torah, comme il est dit (Michlé 23:23) :  “Achète la vérité et ne la vend pas”

Il est raconté, que Rabbi Yohanan ben Zacai est sorti un jour de Jérusalem suivi par Rabbi Yehoshua.

Apercevant le Beit HaMikdach en ruine, Rabbi Yehoshua laissa éclater sa peine : “ Malheur à nous que l’endroit où Israël rachetait ses fautes, a été détruit ”.

Rabbi Yohanan ben Zacai lui répondit : “ Mon fils, ne t’inquiète pas ! l’Éternel nous offre encore un moyen pour nous amender. »

Comment ?

En multipliant les actes de Hessed ainsi qu’il est dit (Hochéa 6:6) : « Je désire le Hessed et non le sacrifice ».

♻ à partager au plus grand nombre… 

Adresse du groupe whatsapp pour étudier ces lois :https://chat.whatsapp.com/BenbjG5qR3l7bab2s7PZR0

Cliquez sur le lien être en contact confidentiel WhatsApp avec le Rav Ron Chaya

Pensez à préciser votre prénom et votre nom : https://wa.me/+972537082212?

Remerciements à Rav Nathan Chapir co-directeur du séminaire Beth Ra’hel et à Batcheva Dehhan, Avigaelle Ifrah et l’équipe Myleava.fr

#AhavatHessed #amourdubien #RavRonChaya #Leava #Myleava #Judaïsme #Torah #RavChaya #étudeDeLaTorah #PenséeJuive #Ethiquejuive #Hessed #Hachem #Dieu #Mitsva