Les lois du ‘Hessed – partie 07

Rédigé le 25/08/2022

Cours audio  Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours  Étude sur texte  Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam . Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.  Introduction  Cette étude est tirée du livre […]

 Cours audio 

Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours

Étude sur texte

 Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam .

Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.

 Introduction

Cette étude est tirée du livre du ‘Hafets ‘Haim appelé Ahavat ‘Hessed.

Il s’agit là d’un écrit pour nous encourager et nous montrer l’importance de cette Mitsva qui est Ahavat ‘Hessed c’est à dire, non seulement, faire le bien autour de soi mais aussi aimer profondément cette qualité.

Texte de l’étude du jour 

Rabbi Simelaï enseigne (traité Sota) : « La Torah débute par un acte de ‘Hessed (Beréchit 3:21) : « Et Hachem fit une tunique de peau pour Adam et sa femme et les vêtit (c’est la Mitsva de vêtir ceux qui n’ont pas d’habits) », et la Torah finit par un acte de ‘Hessed (Devarim 34:6) : « Et il l’enterra dans la vallée » (la Mitsva d’enterrer les morts).

Par cette remarque, Rabbi Simelaï a voulu nous faire prendre conscience de l’importance que la Torah attache à la vertu de ‘Hessed.

Outre qu’Elle commence et se termine par un acte de ‘Hessed, Elle mentionne également cette vertu tout au long des cinq livres Beréchit, Chemot, Vayikra, Bamidbar et Devarim comme nous allons maintenant le voir.



Qu’il soit clair que le ‘Hessed ne se limite pas seulement au seul prêt d’argent comme on pourrait le penser, mais qu’il s’étend à tous les actes gratuits de bonté que l’homme peut être amené à accomplir envers un autre Juif avec son argent, ses biens ou sa personne (prêts, tsédaka, accueillir des invités, prendre soin d’eux et les raccompagner, réjouir des mariés, visiter les malades, consoler les endeuillés, etc…).

Le ‘Hessed peut même profiter aux morts, que ce soit pour préparer le corps, annoncer les funérailles, porter le corps et l’amener jusqu’au cimetière, réciter l’éloge funèbre, creuser la sépulture et mettre le corps en terre.

Tous ces aspects du comportement humain qui sont mentionnés dans le Traité Soucca (p49), et dans le Chapitre 14 des lois du deuil du Rambam, ne sont que certaines expressions de la vertu générale du ‘Hessed.

S’occuper de faire des bienfaits, c’est accomplir le commandement de la Torah (Vayikra 19:18) : “Tu aimeras ton prochain comme toi-même“, qui nous signifie également : Agis envers ton prochain comme tu voudrais qu’il agisse envers toi !

♻ à partager au plus grand nombre… 

Adresse du groupe whatsapp pour étudier ces lois :https://chat.whatsapp.com/BenbjG5qR3l7bab2s7PZR0

Cliquez sur le lien être en contact confidentiel WhatsApp avec le Rav Ron Chaya

Pensez à préciser votre prénom et votre nom : https://wa.me/+972537082212?

Remerciements à Rav Nathan Chapir co-directeur du séminaire Beth Ra’hel et à Batcheva Dehhan, Avigaelle Ifrah et l’équipe Myleava.fr

#AhavatHessed #amourdubien #RavRonChaya #Leava #Myleava #Judaïsme #Torah #RavChaya #étudeDeLaTorah #PenséeJuive #Ethiquejuive #Hessed #Hachem #Dieu #Mitsva