Les lois du ‘Hessed – partie 16

Rédigé le 21/09/2022

Cours audio  Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours  Étude sur texte  Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam . Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.  Introduction  Cette étude est tirée du livre […]

 Cours audio 

Cliquez sur le bouton play ci-dessous pour écouter le cours

Étude sur texte

 Cette étude est dédiée à la guérison de tous les malades et en particulier de Binyamine Yéhochoua ben Maryline Myriam .

Vous pouvez aussi mentionner le nom d’un malade qui vous est cher.

 Introduction

Cette étude est tirée du livre du ‘Hafets ‘Haim appelé Ahavat ‘Hessed.

Il s’agit là d’un écrit pour nous encourager et nous montrer l’importance de cette Mitsva qui est Ahavat ‘Hessed c’est à dire, non seulement, faire le bien autour de soi mais aussi aimer profondément cette qualité.

Texte de l’étude du jour 

Nous continuons aujourd’hui avec l’importance de ne pas refuser de l’aide à notre prochain lorsque nous en avons la possibilité.



Celui qui refuse de prêter de l’argent à un pauvre qui en a besoin, pour s’éviter une ruine totale qui le condamnerait à la charité publique, transgresse le commandement suivant : « si ton frère vient à déchoir et que sa main descend près de toi, soutiens-le, l’étranger et le résident, et qu’il vive avec toi ».

Il est également écrit dans le Sefer Vayikra (25 ;36) : « et que ton frère vive avec toi ».

Ces deux injonctions obligent chacun d’entre nous à assister un autre juif dans le besoin, à agir de manière à ce qu’il conserve sa dignité, en lui consentant un prêt, en lui offrant un cadeau, en l’associant dans une affaire, en lui procurant un travail, etc….



Chacun contribuera d’une façon ou d’une autre à alléger sa peine et à lui éviter le recours à la charité. Et celui qui se voile la face devant une telle fatalité, transgresse cet interdit.

Enfin, celui qui refuse de prêter transgresse la mitsva : « si tu prêtes de l’argent à Mon peuple, au pauvre avec toi ».

En fait, nos Sages ont reçu par tradition et nous ont enseigné, que le mot “si” introduit une obligation et non une éventualité comme on pourrait le penser.

Pour preuve, cet autre verset : « prêtes, tu prêteras » (Devarim 15 ;8).

La Torah ici nous ordonne explicitement de secourir un juif dans la détresse, les commentaires précisant que l’on fait ici allusion aux prêts d’argent.

De plus, dans le cas où le mot “si” ne porte pas sur le début, mais sur la fin du verset, à savoir : « si tu prêtes de l’argent à Mon peuple, tu ne seras pas pour lui comme un créancier, mais si tu prêtes à un autre, tu peux le sommer de te rembourser ».

Le lecteur attentif aura bien compris que celui qui refuse de faire tout ce qui touche de près ou de loin au ‘Hessed, ne transgresse jamais tous les interdits et commandements que nous venons de rappeler en même temps.

Néanmoins, s’il s’habitue à ce comportement très blâmable, il en viendra forcément au cours du temps à tous les enfreindre, Hachem nous en préserve.



Aussi, celui qui désire protéger son âme veillera avec une grande vigilance de ne jamais laisser entrer dans son cœur cette mauvaise vertu qu’est l’égoïsme.

Au contraire, il s’appliquera de son mieux à parfaire le commandement de la Torah d’aller dans les voies de l’Eternel, bénit-soit-Il, Lui qui n’est que bonté et ne désire que le bien pour toutes Ses Créatures.

Pour ce mérite Hachem lui accordera Sa bénédiction et accomplira la prophétie écrite par le prophète Yeshaya (Isaïe): « dis aux Justes que cela sera bien quand ils mangeront les fruits de leurs actions ».

♻ à partager au plus grand nombre… 

Adresse du groupe whatsapp pour étudier ces lois :https://chat.whatsapp.com/BenbjG5qR3l7bab2s7PZR0

Cliquez sur le lien être en contact confidentiel WhatsApp avec le Rav Ron Chaya

Pensez à préciser votre prénom et votre nom : https://wa.me/+972537082212?

Remerciements à Rav Nathan Chapir co-directeur du séminaire Beth Ra’hel et à Batcheva Dehhan, Avigaelle Ifrah et l’équipe Myleava.fr

#AhavatHessed #amourdubien #RavRonChaya #Leava #Myleava #Judaïsme #Torah #RavChaya #étudeDeLaTorah #PenséeJuive #Ethiquejuive #Hessed #Hachem #Dieu #Mitsva