J'essaies de faire téchouva, mais je me sens vraiment traumatisé par la religion, par le retour de manivelle d'Hachem, par les punitions...

Rédigé le 26/06/2019
Oiseau du paradis

Question :

Chalom rav

J'ai fait des choses pas très jolies dans ma vie, et je me sens vraiment mal dans ma tête...

Je sais que je n'aurai le droit à rien (ni mazal, ni parnassa), et toute ma vie sera vide parce que toutes ces choses, je ne les mérite pas.

J'essaies de faire téchouva, mais je me sens vraiment traumatisé par la religion, par le retour de manivelle d'Hachem, par les punitions...

A chaque fois que je fais quelque chose, je me demande si ça peut faire du mal ou si ça peut me retomber dessus et je me trouve très hypocrite...

Je n'ai peur que du bâton !

Je n'en peux (vraiment) plus, je ne dors plus, et j'ai toujours peur qu'il m'arrive des "trucs", et je rate énormément de choses à cause de ça, parce que bien avant de commencer une chose, je me dis que je ne la réussirai pas, que c'est couru d'avance, vu que je ne le mérite pas de toute façon, vu que j'ai fait tel et tel avéra dernièrement...

Et cela au contraire d'être bénéfique m'a fais m'éloigner de la religion et me pousse à tout abandonner, vu que de toute façon, tout est perdu... 

Si vous pouviez m’éclairer.

Merci beaucoup

Réponse :

Chalom,

L'optique de croire qu’Hachem est un D.ieu vengeur et qu'Il va te punir est une très mauvaise optique, elle est complètement fausse.

  • Hachem t'aime et Il comprend très bien que tu ne peux pas tout faire d'un coup ;
    • Il aime beaucoup les efforts que tu fais pour t'approcher de la religion.



  • C'est le yétser hara (qui lui est très mauvais, un grand menteur) qui veut te faire croire que tout est fichu et que tu n'es pas aimé :

C'est exactement le contraire.

Maintenant, je comprends bien que ce n'est pas ce que je t'écris qui va t'aider…

Cela ne pourra t'aider que si tu te le répètes des centaines de fois par jour, sans cesse, et à voix haute.

Dire :

  • Hachem m’aime,

    je suis un Tsadik,



    • j'ai fait quelques erreurs aussi,

      mais je suis un Tsadik,

et je suis extrêmement choyé et adoré par Hachem.

Cette chose-là que je te dis est vraiment la réalité, il faut que tu t’en convaincs complètement, sinon, tu souffriras beaucoup pour rien, et tu auras tout simplement succomber aux mensonges yétser hara.

Au revoir,

Rav Ron Chaya